Mégots sur plages françaises

Publié le par alexandrine
























Son résidu, appelé familièrement
mégot, cause de sérieux dommages dans le milieu aquatique, forestier et humain. Hier absent des thématiques environnementales, le mégot est cependant un élément aujourd'hui constant de la détérioration des écosystèmes.

Les premiers filtres ont été développés avant la seconde guerre mondiale, vers 1930.
En 2004, les ventes de cigarettes (la majorité avec filtre) sur le marché intérieur français dépassaient la barre des 55 milliards d'unités.
Depuis la loi Bertrand, on retrouve désormais le mégot sous chacun de nos pas. Il a colonisé le pavage des trottoirs, le seuil de nos portes, les sentiers des forêts et le sable des plages. Partout où l'homme passe, le mégot laisse son empreinte.

Cette invasion du mégot n'est pas unique en son genre car elle s'intègre dans un large constat de pollution des écosystèmes parmi lesquels le milieu aquatique reçoit en permanence les effluents terrestres provenant des activités humaines.
Cette quantité impressionnante de mégots sur les plages françaises s'explique entre autres par la désinvolture des promeneurs, baigneurs et des plaisanciers, mais aussi par le déversement, contrôlé ou non, des eaux usées ou pluviales. Sa durée de vie variant de 5 à 10 ans, le mégot a le temps de coloniser le milieu aquatique très loin en aval.
Ainsi, l'enfant qui joue dans les airs de jeux extérieurs, à la plage risque fort d'avaler des mégots, particulièrement entre 18 mois et 2 ans où l'acte est considéré comme « normal ».
Pour cendrier.de.plage.over-blog.com il s'agit de répondre à la demande pressante des vacanciers du bord de mer. Concernant les responsabilités de chacun, le concitoyen semble du reste avoir une vision réductrice du problème. C'est vrai que nous payons des taxes, c'est vrai que nous avons la responsabilité de tenir la plage propre, mais nous avons également une responsabilité de faire un effort, à la plage, de mettre nos mégots dans le cendrier.
Sources Vivien Jaboeuf 

Publié dans cendrier.de.plage

Commenter cet article

erwick 11/12/2006 12:04

Il est grand temps que les fumeurs arretent de prendre les autres pour leurs larbins en jetant leur mégots par terre. Bonne occasion aussi pour rappeler que les plages ne sont pas des cendriers.