Cendrier de plage pour une publicité durable

Publié le par Alexandrine












MPG France, une des premières agences à créer un poste de responsable du développement durable, lancera cet été, avec PricewaterhouseCoopers, Écopublicité, le premier outil de mesure de l'impact environnemental et sociétal de la publicité. Le cabinet de consulting élabore aussi une méthode permettant de quantifier l'impact environnemental de l'achat d'un produit plus écologique.
Ecopublicité sera disponible en juillet 2007 sur Internet sous deux versions. Une version simplifiée, gratuite et accessible à tous, donnera, à partir de données clés d'une campagne, une évaluation de ses émissions de gaz à effet de serre et de ses déchets. La version complète, avec l'ensemble des indicateurs et la possibilité de conserver les paramètres successifs de plusieurs campagnes dans un espace spécifique à l'utilisateur, sera disponible sur abonnement payant, commercialisé par PwC wiki.
Les performances environnementales de chaque support média seront donc comparables sur la base du « service rendu », c'est-à-dire l'audience.  Les futurs clients d'Ecopublicité sont les annonceurs, les agences et les régies.

Autres initiatives pour faire bouger la profession : le lancement prochain d'Adwiser, une association d'experts bénévoles réunissant entre autres Alice Audoin et Séverine Millet, consultantes auprès de l'Ademe. « Il s'agit de produire des études et des documents sur l'impact global de la publicité en travaillant sur les moyens, le message et le produit ». source

Par conséquent, l'introduction des principes de développement durable ne peut s'inscrire dans la logique d'un marketing de la demande. C'est un marketing de rupture et d'offre qui doit être mis en place, et doit faire appel à l'innovation et à l'écoute des préoccupations, nous concernant, des 15 millions de fumeurs. En donnant au consommateur l'occasion d'être en accord avec sa conscience de citoyen l'entreprise y sera gagnante : elle assurera ainsi la pérennité de l'image de ses marques sur les stations balnéaires car les opinions sont prêtes à ce qu'on leurs propose de nouveaux équilibres d'échanges. Même si le marketing du 21ème siècle reste à inventer il s'agit pour nous avec le cendrier de plage sun reflex d'appliquer les nouveaux principes qui concilieront citoyen-fumeur avec environnement. Les marques et les entreprises doivent prendre les devants.

56 % des Français disent avoir entendu parler du fait que ces dernières années, beaucoup d'entreprises se sont engagées dans des démarches de développement durable visant à améliorer leur impact sur leur environnement physique et humain.
41 % d'entre eux estiment que ces démarches vont améliorer la confiance qu'ils portent dans les entreprises. Les 18-24 ans, à 50 %, et les salariés du secteur public, avec 56 %, sont les plus réceptifs à ces démarches.

Sources TNS Sofres



 

Publié dans cendrier.de.plage

Commenter cet article